Témoignages
18 avril 1944, dommages collatéraux, Les Lilas

18 avril 1944, dommages collatéraux, Les Lilas

Le soir du 18 avril 1944, la ville des Lilas ne fut pas épargnée. 13 impacts de bombe y furent relevés. 9 morts et 50 blessés furent à déplorer.
18 avril 1944, dommages collatéraux/Romainville

18 avril 1944, dommages collatéraux/Romainville

Le bilan de ce bombardement sera très lourd pour Romainville. Il aura causé la mort de 38 personnes, blessé 81 autres. Quant aux destructions le bilan n'en sera pas moins important avec 50 immeubles sinistrés et 903 partiellement atteint.
18 avril 1944, dommages collatéraux/Bondy

18 avril 1944, dommages collatéraux/Bondy

Ce mardi 18 avril 1944, il faisait très beau, le ciel était dégagé. Cette nuit là, Noisy-le-Sec ne fut pas la seule gare de triage visée par les bombardements alliés. Juvisy, Athis-Mons, la ville cheminote de Tergnier dans l’Aisne ainsi que la gare de triage de Sotteville-lès-Rouen furent également écrasées sous un déluge de bombes....
Le mystère des bustes - appel à témoins

Le mystère des bustes – appel à témoins

1926, le conseil municipal fait placer dans la salle des fêtes de la mairie un buste de Jean Jaurès. En février 1930, vote unanime pour la pose dans cette même salle des fêtes, des bustes de Clémenceau et du maréchal Foch. Aujourd’hui les bustes ont disparu. Nous lançons un appel à témoins...
Noisy, 30 novembre 1914

Noisy, 30 novembre 1914

De Noisy-le-Sec où je suis cantonné avec mes hommes pour une huitaine ... Médecin chef du train sanitaire PLM n°22
Retour en images sur l'expo Précieux métallos ...

Retour en images sur l’expo Précieux métallos …

Souvenez-vous, c'était le 8 juillet dernier...
Etude de cas n°2, du 62 au 82 rue Jean Jaurès

Etude de cas n°2, du 62 au 82 rue Jean Jaurès

Nous allons nous intéresser aujourd’hui aux commerces allant du no. 62 (angle rue Jean Jaurès et rue Henri Barbusse) au no. 82 (angle rue Jean Jaurès et rue Carnot). A ce jour il ne reste plus que le tabac, actuellement La Pyramide, tous les autres commerces ainsi que le cinéma Eden ont disparu suite à...
La graineterie Daniel, rue Carnot

La graineterie Daniel, rue Carnot

A la fin du 19ème siècle, début du 20ème, rue Carnot, il existait une graineterie, une laiterie « Société Coopérative laitière centrale de Paris », un terrain de maraichage avec une serre où était greffé des plants de vigne (Ets Moreaux). C’est l’histoire de la graineterie de la rue Carnot que nous allons vous raconter....
SOUVENIRS  D’UNE  CENTENAIRE  NOISEENNE : MADELEINE  «  MADO » MOINET

SOUVENIRS D’UNE CENTENAIRE NOISEENNE : MADELEINE « MADO » MOINET

Madeleine Moinet, que toute sa famille et ses amis appelleront Mado, est née, ainsi que sa sœur jumelle Paulette, le 1er mars 1917 à Noisy-le-Sec au 34 avenue Victor Hugo.
Saga d’une famille de papetiers-libraires

Saga d’une famille de papetiers-libraires

C’est par la grand-mère paternelle, Fanie Victorine Journe, que tout a commencé : veuve avec trois enfants, elle ouvre les fenêtres de sa salle à manger, au rez-de-chaussée du 6 rue de la Forge pour y vendre des journaux qu’elle allait chercher chez un grossiste à Pantin.
Précieux métallos

Précieux métallos

À l’heure de la construction d’un nouveau quartier sur l’ancien site métallurgique CLAL-Engelhard, l’association Noisy-le-Sec Histoire(s) présente une exposition in situ sur l’histoire de cette entreprise et des femmes et des hommes qui l’ont fait vivre.
Noisy-le-Sec, 2 février 1915

Noisy-le-Sec, 2 février 1915

Mes patrons ont eu aussi beaucoup de chagrin. Le frère à Madame, le Capitaine, a été tué près de Bar-le-Duc ; il laisse sa veuve et trois enfants. Vous voyez que chaque famille à sa part de soucis.