Une rue… un nom
rue Tripier

rue Tripier

C'est une partie de l'ex-rue Parisy, comprise entre la rue Paul-Vaillant-Couturier et la rue du Parc, qui reçut le 3 novembre 1888 le nom d'un ancien maire de Noisy-le-Sec.
Place des Cités-Unies

Place des Cités-Unies

En 1977, l'espace libre situé rue Jean Jaurès à côté de la bibliothèque municipale (actuellement La Galerie) et devant l'immeuble des impôts, a été aménagé en place publique avec parking et reçut le nom de place des Cités Unies.
rue du Marché

rue du Marché

En 1891, le conseil municipal vote la construction d'un marché couvert et le percement d’une rue transversale de 1500 mètres, partant du n° 28 rue de la forge (actuelle rue Jean Jaurès) débouchant sur la rue Damas (actuelle rue Brossolette).
Baptisée, débaptisée, rebaptisée... la rue Henri Barbusse

Baptisée, débaptisée, rebaptisée… la rue Henri Barbusse

Il semble que très tôt les Noiséens aient emprunté cet itinéraire pour rallier, depuis le village de Noisy, le bourg de Merlan.
ruelle aux Loups

ruelle aux Loups

On appelait encore ainsi au XX ème siècle une ruelle de 1 mètre de largeur entre deux murs de jardins à l'emplacement d'une ancienne sente ayant bordé le mur septentrional du Clos des Bergeries (photo 1951).
Ruelle ou chemin de la Boissière

Ruelle ou chemin de la Boissière

Ruelle ou chemin de la Boissière ; sert de limite entre les terroirs de Noisy et Rosny.
rue Bethléem

rue Bethléem

Photo prise en 1951. Ex-sente de l'Infirmerie remontant au moins à 1520.
rue Carnot, durant le conflit...

rue Carnot, durant le conflit…

Devant les numéros 32 et 34 de la rue Carnot, Roger D. a fière allure sur le cheval tenue en bride par l'aide d'un officier d'ordonnance.
rue Damas (Pierre Brossolette)

rue Damas (Pierre Brossolette)

Anciennement rue Damoiselet : commençait à la rue de Brément et finissait au chemin des Petits Noyers (aujourd'hui avenue Marceau).
rue de Pantin

rue de Pantin

Ouverte en 1848, c'est une partie de la route départementale de Paris au Raincy.
rue Abel Bonnevalle

rue Abel Bonnevalle

Ancienne rue de la Levée. Par délibération du 27 mai 1905, le Conseil municipal décida de donner son nom à une rue : "Grâce à lui, le petit bourg de Noisy est devenu aujourd'hui l'une des villes les plus prospères de la banlieue de Paris".
Place Jean-Coquelin

Place Jean-Coquelin

En 1957, un important retour de flamme se produisit sur la machine à vapeur que conduisait le mécanicien Jean Coquelin. Pour éviter une catastrophe, il entra dans la fournaise et réussit à arrêter son train avant l'arrivée au terminus de Saint-Malo. malgré la solidarité de ses collègues (don du sang et de peau), Jean Coquelin...