Architecture
Le marché aux comestibles

Le marché aux comestibles

Le premier marché aux comestibles se tenait rue Béthisy. En 1891, pour agrandir le marché, le Conseil Municipal vote le percement d’une rue transversale parallèle à la rue Béthisy, ce sera la rue du marché.
Cloches et clochers noiséens

Cloches et clochers noiséens

Lors du bombardement de la ville le 18 avril 1944, le clocher est endommagé puis détruit, les cloches sont récupérées et déposées près de l’église (puis à l’intérieur). En 2004, la municipalité décide la réinstallation des cloches, non pas dans un clocher, mais sur une structure située sur un talus près de l’église.
Pas à pas, rue Henri Barbusse

Pas à pas, rue Henri Barbusse

Sur une carte de 1810, la rue Henri Barbusse porte le nom de « Chemin du bout d’en bas à Merlan » ; les Noiséens ont emprunté cet itinéraire depuis le village de Noisy pour se rendre au hameau de Merlan.
Le Londeau de 1789 à 1964

Le Londeau de 1789 à 1964

C’est Nicolas Tripier, avocat et maire de Noisy-le-Sec de 1819 à 1829 qui, s’étant porté acquéreur de la ferme et des terrains du Londeau, fit construire la demeure bourgeoise, devenue plus tard Carmel, qui ne fut démolie qu’à partir de 1964.  «  En 1850, ses héritiers morcèlent les parcelles et les vendent aux enchères. Seules...
Le fief du Londeau, des origines à 1789

Le fief du Londeau, des origines à 1789

Le nom Londeau est une déformation de « longue-eau ». L’orthographe actuelle date du début du 19ème siècle . Il y avait là un fossé qui recueillait les eaux sauvages provenant des hauteurs de la Boissière et du vallon de la Fontaine d’Orval.
Le gymnase municipal de la rue Damoiselet

Le gymnase municipal de la rue Damoiselet

Le 15 novembre 1902, le Conseil Municipal prend une délibération et décide de la construction d’une salle de gymnastique et d’une remise de pompe avec cheminée de séchage pour les tuyaux, rue Damoiselet.
Villa à Noisy-le-Sec

Villa à Noisy-le-Sec

Les environs immédiats de Paris, au nord et au nord-est , ne sont pas comptés au nombre des sites les plus pittoresques de la banlieue. néanmoins, ils sont fort peuplés, et des constructions neuves, tantôt simples, tantôt très élégantes, s'y élèvent chaque jour.
NOISY 1900

NOISY 1900

Un voyage dans le temps pour cette nouvelle exposition, proposée du 19 au 27 mai 2018 à la salle Gérard Philipe de Noisy-le-Sec
Gare et développement urbain

Gare et développement urbain

Noisy-le-Sec avant l'arrivée du rail : un village de moins de 2000 habitants constitué essentiellement de familles d’agriculteurs et de maraichers. Les autres activités économiques sont les plâtrières et les champignonnières.
Retour en images sur l'expo Précieux métallos ...

Retour en images sur l’expo Précieux métallos …

Souvenez-vous, c'était le 8 juillet dernier...
Etude de cas n°2, du 62 au 82 rue Jean Jaurès

Etude de cas n°2, du 62 au 82 rue Jean Jaurès

Nous allons nous intéresser aujourd’hui aux commerces allant du no. 62 (angle rue Jean Jaurès et rue Henri Barbusse) au no. 82 (angle rue Jean Jaurès et rue Carnot). A ce jour il ne reste plus que le tabac, actuellement La Pyramide, tous les autres commerces ainsi que le cinéma Eden ont disparu suite à...
Le chemin de fer à Noisy-le-Sec

Le chemin de fer à Noisy-le-Sec

A Noisy, la première gare de voyageurs est ouverte en 1849. Le 5 juillet 1849, inauguration officielle de la ligne Paris-Meaux. Le premier train part de Paris à 8h 20, s’arrête à Noisy à 8h 36 et arrive à Meaux à 10h.