Histoire et mémoire
1944, le carnet bleu, témoignage de Robert Pacaud

1944, le carnet bleu, témoignage de Robert Pacaud

Souvenirs du 178 avril 1944, par Robert Pacaud (20 ans en 1944), habitant 17 rue Baudin à Noisy-le-Sec. Texte mis en forme en 1994 à l'occasion du 50ème anniversaire de la Libération de la France à partir de notes prises pendant les 2 semaines qui ont suivies le bombardement sur un petit carnet bleu.
18 avril 1944, la petite fille à la bombe se souvient

18 avril 1944, la petite fille à la bombe se souvient

Eliane Rainbeaud avait 10 ans (à droite au premier plan sur la photo) le 18 avril 1944. Elle habitait avec sa famille au 32 rue Anatole France.
18 avril 1944, "plus rien mais vivants !"

18 avril 1944, « plus rien mais vivants ! »

Françoise Marcelin-Gascoin nous livre le récit de cette nuit tel qu'il lui a été transmis par ses parents. La famille habitait au 19 avenue de Strasbourg.
L'avenue Marceau, grande et petites histoires

L’avenue Marceau, grande et petites histoires

Autrefois chemin des Petits Noyers parce qu'il était bordé de nombreux noyers, dit aussi quelquefois au 18ème siècle chemin des Processions du Saint Sacrement. Le quartier traversé par l'avenue Marceau est encore aujourd'hui appelé "Les Petits Noyers".
Noisy-le -Sec noeud ferroviaire

Noisy-le -Sec noeud ferroviaire

Dès l'origine des chemins de fer en France, l'armée a veillé sur leur utilité stratégique. La loi de 1842 visait à relier Paris à toutes les frontières du pays d'où la création des grandes lignes radiales pour le réseau Est.
La plaque du commissariat de Noisy-le-Sec

La plaque du commissariat de Noisy-le-Sec

Nous allons vous parler de la plaque fixée en façade du commissariat de Noisy-le-Sec. Elle a été posée le 9 mars 1946 en présence de M. Henri Quatremaire, maire et de M. Orsini secrétaire du FMRPP. Nous pouvons y lire : « Le commissariat de Noisy-le-Sec à ses morts pour la France« . Sur cette plaque plusieurs...
Histoire de l'école Cottereau

Histoire de l’école Cottereau

La plus ancienne école de Noisy-le-Sec, construite à l'angle de la rue Cottereau et de la rue de l'Eglise, porte le nom de Marcel Cottereau le premier maire de notre ville. 18 avril 1944, l'école est bombardée, elle sera reconstruite dans les années 1960.
Emilienne et Henri Pergaud, un couple de résistants noiséens

Emilienne et Henri Pergaud, un couple de résistants noiséens

1940, Henri Pergaud s'engage au sein du réseau FFL "Ceux de la Libération". Il créé un important réseau de renseignements aux Chemins de Fer où il est employé. Tout naturellement ,Emilienne devient un membre actif du réseau, son agent de liaison dès 1941.
Souvenirs d'une petite Noiséenne, 18 avril 1944

Souvenirs d’une petite Noiséenne, 18 avril 1944

Lors de ce terrible évènement je suis âgée de 3 ans et 7 mois exactement et sans doute comme tous les enfants de cet âge, insouciante du danger qui menace ma vie, celle de ceux qui m'entourent et me protègent, celle des Noiséens et bien au-delà.
La voie mère de la chambre de commerce de Pantin

La voie mère de la chambre de commerce de Pantin

7 juin 1967, un hélicoptère soviétique enlève un pont roulant sur l'embranchement SNCF à Noisy-le-Sec. Que nous apprend ce communiqué de presse ?
Louise Welscher, maire adjoint en 1945

Louise Welscher, maire adjoint en 1945

Louise Welscher, née Jérôme, devient militante active dès 1936. Elle entre dans la résistance elle est arrêtée en 1943. Elle devient maire adjoint en 1945
Le rail - La grande ceinture

Le rail – La grande ceinture

A la création du réseau de chemin de fer français, les grandes compagnies desservants Paris avaient toutes construites leur gare terminus dans les terrains encore peu occupés de la capitale. Comme il n’y avait aucune liaison entre les réseaux cela obligeait les voyageurs en transit à se rendre d’une gare à l’autre par le métro...