Posts tagged "18 avril 1944"
18 avril 1944, "plus rien mais vivants !"

18 avril 1944, « plus rien mais vivants ! »

Françoise Marcelin-Gascoin nous livre le récit de cette nuit tel qu'il lui a été transmis par ses parents. La famille habitait au 19 avenue de Strasbourg.
Mais qui est cet aviateur abattu dans un jardin noiséen en avril 1944 ?

Mais qui est cet aviateur abattu dans un jardin noiséen en avril 1944 ?

Un peu avant minuit les sirènes se déclenchent. Le bombardement de la ville commence, effectué par cinq groupes de bombardiers lourds (trois canadiens et deux anglais), regroupant 181 appareils et 1 250 hommes.
Bombardement du 18 avril 1944 – 25 rue Denfert-Rochereau

Bombardement du 18 avril 1944 – 25 rue Denfert-Rochereau

Au 25 rue Denfert-Rochereau vivait la famille Budor, Henri Florentin, 75 ans, Ismérie Apolline Bureau, son épouse, 74 ans, et Victoire Désirée Bureau, née Nicolas, la mère d’Ismérie, 97 ans.
18 avril 1944, dommages collatéraux/Bondy

18 avril 1944, dommages collatéraux/Bondy

Bien que beaucoup moins touché que Noisy, Bondy n’a pas été totalement épargné par le bombardement comme s’en souviennent encore aujourd’hui les vieux habitants de la ville, nés au début des années 30.
18 avril 1944, allée des Pavillons

18 avril 1944, allée des Pavillons

18 avril 1944, en moins de 25 minutes près de 3000 bombes d’un poids variant entre 250 et 500 kilos tombèrent sur la ville. Le 19 avril au matin des membres de la défense passive du 17e arrondissement sont à pied d’œuvre pour aider au déblaiement, vers 11h 15 l’explosion d’une bombe à...