Cette rue est déjà mentionnée dans un registre censier de l’abbaye de Saint-Denis en 1508. C’est le commencement de l’ancien chemin du Gué. Celui-ci se prolongeait jusqu’au chemin des Mares, au lieu dit le Gué. Il permettait une communication rapide avec le village de Montreuil.

Une grande partie de ce chemin fut absorbée par la construction du fort et par la carrière voisine. Aujourd’hui, la rue Frépillon relie la place Jeanne-d’Arc à la rue Jules-Auffret.