Des croisés rapportèrent la lèpre d’Orient et, au Moyen-Age, on dut ouvrir de nombreuses léproseries telles celle de Romainville et de la Madeleine-lez-Bondis, c’est à dire près de Bondy. Le quartier de la Madeleine-lez-Bondis est actuellement connu sous le nom de Petit-Noisy. La léproserie était déjà en ruine en 1351.

Un chemin réunissait la léproserie au centre du village, il fut morcelé au cours des siècles par le tracé de nouvelles voies et surtout du chemin de fer. Il n’en reste plus que le tronçon qui depuis le 16 octobre 1944 a pris le nom de Pierre Sémard “Conseiller général du canton de Noisy-le-Sec, secrétaire de la Fédération des cheminots, a été fusillé par les Allemands à Evreux le 7 mars 1942”.

Une allée de la Madeleine est incluse dans la cité construite près de l’ancien cimetière.

P. Winkopp, Naissances Baptèmes Evolutions des rues de Noisy-le-Sec.