Boulevard ouvert en 1903 ainsi nommé en l’honneur de l’historien français Jules Michelet  mort en 1874.

Il correspond à un tronçon du chemin de grande communication n°41 (aujourd’hui route départementale), destiné à relier la commune de Montreuil à la gare de Noisy-le-Sec.

Le département ayant pris à sa charge la plus grande partie des frais d’expropriation et de construction, la part des dépenses incombant à la commune ne fut que de 129 518 francs, somme qui paraîtra des plus modestes si l’on réfléchit que Noisy a été doté d’une belle route de plus de deux kilomètres de longueur reliant entre elles, dans la localité , neuf voies transversales des plus importantes et jusque là complètement isolées les unes des autres”. Hector Espaullard, Noisy-le-Sec – village heureux – ville martyre.