14-18, ceux de Noisy
Bataille de la Somme, regards noiséens

Bataille de la Somme, regards noiséens

En France la bataille de la Somme a été complètement occultée par le récit de Verdun. Cette bataille demeure la plus sanglante de l’histoire militaire britannique. On la surnomme le « Verdun britannique »
Septembre 1914, convois anglais allant sur Paris

Septembre 1914, convois anglais allant sur Paris

Chers cousins, Que d'évènements depuis que nous nous sommes vus. Que de choses aurions nous à nous dire.
18 août 1916

18 août 1916

Je continue à voir du pays et puisque "les voyages forment la jeunesse" il faut croire qu'à mon retour je serai formé.
25 mai 1917

25 mai 1917

"Je me suis fait équipé ici à Noisy-le-Sec..."
1915, Mes Chers Parents

1915, Mes Chers Parents

Recevez cette carte comme un souvenir de votre fils dans un de ses services pendant la campagne 1914-1915. De tout mon coeur votre fils pour la vie.
Bataille de Verdun, regards noiséens (2ème partie de juin à décembre 1916)

Bataille de Verdun, regards noiséens (2ème partie de juin à décembre 1916)

Une bataille de 300 jours et 300 nuits. Des Noiséens, entre autres, y ont laissé leur vie. Parcours...
Bataille de Verdun, regards noiséens (1ère partie de février à mai 1916)

Bataille de Verdun, regards noiséens (1ère partie de février à mai 1916)

Centenaire du début de la bataille de Verdun. Il nous est apparu nécessaire de croiser le déroulement de la bataille avec les pertes de soldats noiséens. Cinquante et un Noiséens ont perdu la vie à Verdun entre février et décembre 1916, soit environ 1/10ème des morts noiséens de la Grande Guerre. ...
Centenaire de la bataille de Verdun

Centenaire de la bataille de Verdun

Le musée de l'Armée présente une exposition sur la bataille de Verdun, à découvrir jusqu'au 4 avril 2016 dans la cour d'honneur de l'Hôtel des Invalides.
18 janvier 1915

18 janvier 1915

Nous sommes arrivés à Noisy-le-Sec à 11h du matin un peu fatigué.
Emile Duval (1864-1918), journaliste

Emile Duval (1864-1918), journaliste

Emile Duval, journaliste, est fusillé le 17 juillet 1918 "pour avoir reçu de l'argent de l'Allemagne". Quel fut son parcours ? Point de départ, une lettre écrite le 11 novembre 1904 à Noisy-le-Sec où il était domicilié au 28 bld de la République.
6 janvier 1915

6 janvier 1915

Mon cher petit mari,
3 décembre 1914

3 décembre 1914

Un Papa écrit à sa fille Simone.