Rue de la Noseille

Rue de la Noseille

Sente de la Nozeille, aujourd'hui rue de la Noseille, est une déformation du mot Nozaye qui désigne un lieu où les noyers sont abondants.
avenue de Bondy (Gallieni)

avenue de Bondy (Gallieni)

L’avenue de Bondy  (ancien chemin de communication de Paris au Raincy par Bondy) fut aménagée entre 1860 et 1864 pour redresser l’ancien chemin de la Forge qui suivait l’actuelle rue Arago et l’avenue Burger. C’est après la guerre 1914-1918 qu’elle...
avenue Georges Clémenceau

avenue Georges Clémenceau

Dénommée à l’origine rue de la Victoire elle prend le nom avenue Georges Clémenceau décédé le 24 novembre 1929 (surnommé le Père la Victoire) le 14 février 1930.
Place du Maréchal Foch

Place du Maréchal Foch

Ancienne place de la Mairie située au sud de la mairie. Créée par délibération du 26 mai 1860 faisant acquisition d’un terrain de 1 516m2 entre la rue du Goulet et la rue de l’Eglise. Elle est agrandie successivement en...
Route ou rue du Parc

Route ou rue du Parc

Au 18ème siècle, un parc à l'anglaise entourait un château seigneurial appartenant à Monsieur de Mauperché.
rue Tripier

rue Tripier

C'est une partie de l'ex-rue Parisy, comprise entre la rue Paul-Vaillant-Couturier et la rue du Parc, qui reçut le 3 novembre 1888 le nom d'un ancien maire de Noisy-le-Sec.
Place des Cités-Unies

Place des Cités-Unies

En 1977, l'espace libre situé rue Jean Jaurès à côté de la bibliothèque municipale (actuellement La Galerie) et devant l'immeuble des impôts, a été aménagé en place publique avec parking et reçut le nom de place des Cités Unies.
rue du Marché

rue du Marché

En 1891, le conseil municipal vote la construction d'un marché couvert et le percement d’une rue transversale de 1500 mètres, partant du n° 28 rue de la forge (actuelle rue Jean Jaurès) débouchant sur la rue Damas (actuelle rue Brossolette)....
ruelle aux Loups

ruelle aux Loups

On appelait encore ainsi au XX ème siècle une ruelle de 1 mètre de largeur entre deux murs de jardins à l'emplacement d'une ancienne sente ayant bordé le mur septentrional du Clos des Bergeries (photo 1951).
Ruelle ou chemin de la Boissière

Ruelle ou chemin de la Boissière

Ruelle ou chemin de la Boissière ; sert de limite entre les terroirs de Noisy et Rosny.
rue Bethléem

rue Bethléem

Photo prise en 1951. Ex-sente de l'Infirmerie remontant au moins à 1520.
rue Damas (Pierre Brossolette)

rue Damas (Pierre Brossolette)

Anciennement rue Damoiselet : commençait à la rue de Brément et finissait au chemin des Petits Noyers (aujourd'hui avenue Marceau).
rue de Pantin

rue de Pantin

Ouverte en 1848, c'est une partie de la route départementale de Paris au Raincy.
rue Abel Bonnevalle

rue Abel Bonnevalle

Ancienne rue de la Levée. Par délibération du 27 mai 1905, le Conseil municipal décida de donner son nom à une rue : "Grâce à lui, le petit bourg de Noisy est devenu aujourd'hui l'une des villes les plus prospères...
Place Jean-Coquelin

Place Jean-Coquelin

En 1957, un important retour de flamme se produisit sur la machine à vapeur que conduisait le mécanicien Jean Coquelin. Pour éviter une catastrophe, il entra dans la fournaise et réussit à arrêter son train avant l'arrivée au terminus de...
Allée du Londeau

Allée du Londeau

Londeau, déformation de Longue Eau, est un ancien canton connu avant 1479, qui tire son nom du fossé de "Longue Eau", qui recueillait des eaux de renouvellement, notamment celles du Fond d'Orval.
avenue Victor Hugo

avenue Victor Hugo

Ancien chemin, puis rue de Notre-Dame-des-Anges. Il prit le nom de Victor Hugo en 1895
rue Béthisy

rue Béthisy

Ex-ruelle du Four, car un four seigneurial existait au Moyen-Age à l'emplacement de ce qui fut l'école maternelle (démolie lors de l'opération de renouvellement urbain du centre-ville dans les années 1960).
rue de la Madeleine

rue de la Madeleine

Partie restante, du côté du village, de l'ancien chemin conduisant à la léproserie de la Madeleine-lès-Bondy.
avenue de Strasbourg

avenue de Strasbourg

Le chemin des Plants de Bondy porte le nom d'avenue de Strasbourg depuis le 4 mars 1895.
boulevard Michelet

boulevard Michelet

Boulevard ouvert en 1903.
avenue Georges Clémenceau

avenue Georges Clémenceau

Le 2 décembre 1924, la voie ouverte entre la rue de la Forge et le monument aux morts reçoit le nom d'avenue de la Victoire. Le 14 février 1930, on lui donne le nom de Georges Clémenceau, surnommé le Père-la-Victoire.
rue du Centenaire

rue du Centenaire

Ainsi nommée parce que son inauguration coïncida avec les fêtes du centenaire de 1789.
Rue Frépillon

Rue Frépillon

Cette rue est déjà mentionnée dans un registre censier de l'abbaye de Saint-Denis en 1508.
Rue de la Dhuis

Rue de la Dhuis

La Dhuis ou Dhuys est un affluent de la Marne, dont les eaux sont amenées à Paris par un aqueduc de 131 km construit aux frais de la ville de Paris, de 1863 à 1865, et qui traverse, souterrainement, la...
Rue Baudin

Rue Baudin

vue de la rue Baudin en 1925, en direction de l'avenue de Rosny.
Rue Cottereau

Rue Cottereau

La famille Cottereau est connue dès le XVIIè siècle, notamment : Etienne (1619) et Nicolas (1627) propriétaires de terre près de l’église ; Etienne (1748) est procureur de la Prévôté de Saint-Denis ; Denis (de 1768 à 1774) est notaire...
La rue du Fort

La rue du Fort

Ex-rue de la Fontaine car, en débouchant dans le chemin de la Luette (le Levée), elle était le plus court chemin pour atteindre la fontaine d’Orval. En 1835, on construisit le premier fort de Cuisy que l’on apercevait dans le...
Rue de Merlan

Rue de Merlan

Le hameau de Merlan est peut-être le Mont-Maurillon, connu dès le VIIè siècle et qui remonterait aux Gaulois.
De Marceau aux Petits Noyers

De Marceau aux Petits Noyers

Le 3 novembre 1888, le nom du Maréchal d’Empire fut donné à la sente des Petits-Noyers, tracée dès le Moyen Age, et qui s’appelait chemin des processions du Saint-Sacrement au XVIIIè siècle.
Rue du Goulet

Rue du Goulet

Un goulet est un passage court et étroit. Dès 1315, il est question du goulet de Noisy, chemin resserré entre deux collines, menant à Romainville. Un filet d’eau y cheminait ; c’était aussi le siège d’une importante fontaine alimentant le...
Rue de la Gare

Rue de la Gare

En 1846, commencèrent les travaux nécessités par le passage de la voie ferrée de Paris à Meaux et c’est le 10 juillet 1849 que s’arrête, à Noisy, le premier train.
Rue du Fond d’Orval, Chemin de la fontaine

Rue du Fond d’Orval, Chemin de la fontaine

La fontaine d’Orval, alimentée par une nappe souterraine, donnait une eau excellente qui jusqu’au milieu du XIXème siècle, était recherchée par presque tous les Noiséens.
Boulevard de la Boissière

Boulevard de la Boissière

La route stratégique créée en 1870 fut dénommée boulevard de la Boissière le 26 juillet 1900.
Boulevard Gambetta

Boulevard Gambetta

Ce boulevard fut ouvert en 1888 sur l’emplacement d’une sente dite de la « grosse borne ».
Rue Dombasle

Rue Dombasle

Cette rue va du boulevard Gambetta à la ligne de chemin de fer, c’est ce qui reste des chemins des Plants-de Bondy, joignant Noisy à Bondy, appelé aussi chemin de la Grande Tour.
Rue Saint-Denis

Rue Saint-Denis

Cette voie conduisait du centre du village à la principale des terres de l’abbaye de Saint-Denis.
Denfert Rochereau

Denfert Rochereau

Anciennement chemin du bas de Noisy à Merlan, prit d’abord le nom d’Enfer, car elle était située dans la partie la plus basse de la ville (52m au-dessus du niveau de la mer). En 1888, la municipalité, par une sorte...
Rue de la Forge

Rue de la Forge

L'ancien chemin de la Forge conduisait primitivement de la Place du Carquant, autrement dit du grand Carrouge ou du Carrefour (aujourd'hui Place Jeanne d'Arc) jusqu'en un lieu que l'on disait "es forges".
3 bis, rue de Brément

3 bis, rue de Brément

Brément (Berman, Bermens ou Bresmens) est un nom d’origine normande, désignant un courtier en vin. Le « Bout de Brémant » étant un canton du village, situé à la fourche formée par les chemins de Villemomble et de Rosny. Dès 1408,...
Rue Carnot

Rue Carnot

Le 10 septembre 1888, venant de Fontainebleau et se rendant à Cherbourg, le train présidentiel s’est arrêté à Noisy-ceinture. Monsieur Sadi Carnot, président de la République, est descendu sur le quai, accueilli par le maire, le conseiller d’arrondissement et les...
Rue Châalons

Rue Châalons

Ancien curé de Noisy-le-Sec, installé le 28 août 1814, il a fait reconstruire l’église telle qu’on la connaît actuellement (1823) et à fait l’acquisition d’une cloche ; il démissionna en 1840 et se retira à Marie-Thérèse où il mourut en...
Articles récents
1944, le carnet bleu, témoignage de Robert Pacaud

1944, le carnet bleu, témoignage de Robert Pacaud

Souvenirs du 178 avril 1944, par Robert Pacaud (20 ans en 1944), habitant 17 rue Baudin à Noisy-le-Sec. Texte mis en forme en 1994 à l'occasion du 50ème anniversaire de la Libération de la France à partir de notes prises pendant les 2 semaines qui ont suivies le bombardement sur un petit carnet bleu.
18 avril 1944, la petite fille à la bombe se souvient

18 avril 1944, la petite fille à la bombe se souvient

Eliane Rainbeaud avait 10 ans (à droite au premier plan sur la photo) le 18 avril 1944. Elle habitait avec sa famille au 32 rue Anatole France.
18 avril 1944, "plus rien mais vivants !"

18 avril 1944, « plus rien mais vivants ! »

Françoise Marcelin-Gascoin nous livre le récit de cette nuit tel qu'il lui a été transmis par ses parents. La famille habitait au 19 avenue de Strasbourg.
L'avenue Marceau, grande et petites histoires

L’avenue Marceau, grande et petites histoires

Autrefois chemin des Petits Noyers parce qu'il était bordé de nombreux noyers, dit aussi quelquefois au 18ème siècle chemin des Processions du Saint Sacrement. Le quartier traversé par l'avenue Marceau est encore aujourd'hui appelé "Les Petits Noyers".
Noisy-le -Sec noeud ferroviaire

Noisy-le -Sec noeud ferroviaire

Dès l'origine des chemins de fer en France, l'armée a veillé sur leur utilité stratégique. La loi de 1842 visait à relier Paris à toutes les frontières du pays d'où la création des grandes lignes radiales pour le réseau Est.
La plaque du commissariat de Noisy-le-Sec

La plaque du commissariat de Noisy-le-Sec

Nous allons vous parler de la plaque fixée en façade du commissariat de Noisy-le-Sec. Elle a été posée le 9 mars 1946 en présence de M. Henri Quatremaire, maire et de M. Orsini secrétaire du FMRPP. Nous pouvons y lire : « Le commissariat de Noisy-le-Sec à ses morts pour la France« . Sur cette plaque plusieurs...
Histoire de l'école Cottereau

Histoire de l’école Cottereau

La plus ancienne école de Noisy-le-Sec, construite à l'angle de la rue Cottereau et de la rue de l'Eglise, porte le nom de Marcel Cottereau le premier maire de notre ville. 18 avril 1944, l'école est bombardée, elle sera reconstruite dans les années 1960.
Emilienne et Henri Pergaud, un couple de résistants noiséens

Emilienne et Henri Pergaud, un couple de résistants noiséens

1940, Henri Pergaud s'engage au sein du réseau FFL "Ceux de la Libération". Il créé un important réseau de renseignements aux Chemins de Fer où il est employé. Tout naturellement ,Emilienne devient un membre actif du réseau, son agent de liaison dès 1941.
New's d'antan, une affaire surprenante !

New’s d’antan, une affaire surprenante !

Je vais donc vous parlez de cette affaire bizarre, je dirais même triplement bizarre. Bizarre, parce que notre personnage s’appelle Jean Pierre ... Bizart, bizarre ? Non, car Bizart est son nom. C’est un peu comme dans le film Dîner de Cons où Juste Leblanc, Juste est le prénom ce qui n’est pas bizarre alors que...
Souvenirs d'une petite Noiséenne, 18 avril 1944

Souvenirs d’une petite Noiséenne, 18 avril 1944

Lors de ce terrible évènement je suis âgée de 3 ans et 7 mois exactement et sans doute comme tous les enfants de cet âge, insouciante du danger qui menace ma vie, celle de ceux qui m'entourent et me protègent, celle des Noiséens et bien au-delà.
La voie mère de la chambre de commerce de Pantin

La voie mère de la chambre de commerce de Pantin

7 juin 1967, un hélicoptère soviétique enlève un pont roulant sur l'embranchement SNCF à Noisy-le-Sec. Que nous apprend ce communiqué de presse ?
Louise Welscher, maire adjoint en 1945

Louise Welscher, maire adjoint en 1945

Louise Welscher, née Jérôme, devient militante active dès 1936. Elle entre dans la résistance elle est arrêtée en 1943. Elle devient maire adjoint en 1945