Mémoire
Le Monument aux Morts, mémoire collective

Le Monument aux Morts, mémoire collective

Guerre 1914-1918, un bilan humain effroyable. La France déplore 1,3 million de tués et de disparus. La nécessité d'un hommage collectif s'impose.
La cour à Combe

La cour à Combe

On l’appelait la cour à Combe, du nom de son propriétaire. Située au 3 de la rue Jean Jaurès, il s’agissait en fait d’un passage traversant entre la rue de la Forge ( Jean Jaurès) et la rue Saint-Denis.
Noisy le 25 avril 1915

Noisy le 25 avril 1915

Maman (...) me dit que les deux fils du Père Burgy sont tués, Alphonse Pernot, Alfred Chapusat, le fils Aragon ton ancien patron sont tués aussi. Tu vois c'est terrible.
Journée d'une femme noiséenne au début du 20ème siècle

Journée d’une femme noiséenne au début du 20ème siècle

Delphine Dinault est née à Noisy-le-Sec le 29 mars 1875. En 1894, elle épouse Louis Nicolas, cultivateur noiséen. Leur fils Raymond (1904-1994), nous a laissé un récit de la vie quotidienne de sa mère Delphine décédée le 15 août 1933.
De la Bourse du travail à la Maison des syndicats

De la Bourse du travail à la Maison des syndicats

26 avril 1990 : Inauguration de la Maison des Syndicats, rue Adrien Damoiselet. Une inauguration qui coïncide avec le 100è anniversaire du 1er mai
Bien Chère Marguerite,

Bien Chère Marguerite,

"j’ai jamais eu un cafard comme cette fois ci car il ne veut pas passer, enfin il passera peut être bien..." "On descendra pour 18 jours car on fait 6 jours en ligne puis 18 jours un peu plus à l’arrière."
13 janvier 1915, Chère Mère...

13 janvier 1915, Chère Mère…

Je t'envoie ma photographie faite à Pont-à-Mousson tout près des Allemands.
Fort de Noisy le 13 novembre 1914

Fort de Noisy le 13 novembre 1914

Monsieur et cher ami,... vivement la fin de la guerre pour aller vous rendre visite.
Georges Henri Nicolas (1896-1918), dernière partie

Georges Henri Nicolas (1896-1918), dernière partie

Son corps n’a été retrouvé et relevé qu’en juillet 1920 par l’abbé Paquis, jeune et actif curé de Loupeigne, officiellement chargé de la recherche et des exhumations des corps de soldats, tant français qu’allemands dans un certain périmètre de sa paroisse.
14 et 15 novembre 2014, Salon de Généalogie et d'Histoire locale

14 et 15 novembre 2014, Salon de Généalogie et d’Histoire locale

Salon organisé par le Cercle de Généalogie de l'Est Parisien aux Archives Départementales de Bobigny. Nous participons !
Georges Henri NICOLAS (1896-1918), 2ème partie

Georges Henri NICOLAS (1896-1918), 2ème partie

Raymond Nicolas poursuit son récit : "Il m’a déclaré qu’au cours d’une mission de reconnaissance nocturne entre les lignes, lui-même, atteint par un projectile allemand, était tombé et que s’étant penché vers lui pour tenter de le relever, mon frère en se redressant avait reçu une balle en pleine tête, le tuant sur le coup...
Georges Henri NICOLAS (1896-1918) 1ère partie

Georges Henri NICOLAS (1896-1918) 1ère partie

Son petit frère Raymond, bien des années plus tard, a mené l'enquête afin de nous faire revivre le destin de son frère et d'en perpétuer ainsi la mémoire. C'est Christophe son petit-fils qui nous a transmis ce récit.